Hallali 1 pièce

REF : DC1981

128.00162.00

Le couteau de poche Hallali est l'un des couteaux de poche DOURIS CHASTEL le plus orienté "chasse".

C'est un couteau fermant à pompe arrière 14cm (fermé), proposé ici en une pièce : lame 10.5cm de long et 2.4cm de large.

Il se décline en bois et cornes.

Longueur
24 cm
Longueur plié
13.5 cm
Largeur
1.5 cm
Poids
189 g
Finition
Mat
Longueur lame
10-11cm
Matière
BoisCorne
Type d'acier
Inox 12C27
128.00
couteaux-de-poche-hallali Couteaux de poche Hallali
Un couteau de chasse Douris Chastel

Le Hallali

 

En raison d’une forte demande, nous fabriquons ce couteau par ordre de commande. Merci de votre compréhension.

 

Couteau 1 pièce (lame fermante), vendu en étui cuir.

Entièrement réalisé à Thiers, dans notre atelier, le Hallali Douris Chastel respecte les standards de qualité GOYON-CHAZEAU :

  • Fabrication 100% française et artisanale
  • Lame acier Sandvik 12C27
  • Finition mate
  • Emouture double
  • Lame et ressort guillochés
  • Mitre inox massive
  • Platines laiton
  • Fermeture à pompe arrière
  • Montage par rivets

La largeur et le poids du couteau varient en fonction du manche.

Ce couteau existe aussi en 3, 4 et 6 pièces.

Couteau-pliant-hallali-douris-chastel Couteau fermant Hallali, loupe de cade

Nos conseils d'entretien

Nous recommandons d’essuyer la lame à la main avec une éponge douce.

Ne pas laisser au contact prolongé de l’eau, d’une source de chaleur ou de produits chimiques.
Eviter les forts écarts de température.
Stocker le couteau dans son étui.

Retirer les dépôts éventuels de matières qui peuvent de glisser au sein du mécanisme et altérer le fonctionnement du couteau.

Affiler le tranchant dès que le couteau semble couper un peu moins bien.

Couteaux-multi-lames-hallali-douris-chastel Couteaux multi-lames Hallali, Douris Chastel

Le mot de l'atelier

En matière de chasse, on appelle “Hallali” le cri poussé par les veneurs lorsque l’animal va être pris. On peut aussi sonner l’hallali.
Le mot vient du vieux français “haler”  – qui signifiait alors «pousser à poursuivre» un animal ou une personne – et “à lui” devenu “ali”.