Des matériaux sélectionnés


Un joli plat et un joli couteau aiguisent l’appétit.
La qualité de coupe et l’accueil du manche dans la paume de la main animent le toucher.
L’odeur épicée ou animale de certaines matières attise les papilles.

Parce que l’expérience de la coupe se vit à travers plusieurs sens, la Coutellerie GOYON-CHAZEAU a toujours accordé une importance capitale à la qualité des matières qu’elle utilise pour la fabrication de ses produits.

Ebauches de manches bois et corne Goyon-Chazeau

LES MANCHES 

Sélectionnées rigoureusement pour leurs avantages spécifiques, les matières proposées pour nos manches s’organisent en 5 grandes familles :

Matériaux naturels, rares et précieux :
Pour les amateurs de couteaux ou couverts hors norme, la Coutellerie GOYON-CHAZEAU propose de réaliser des manches en pointe de corne, bois de cerf, corne de bélier, croûte de buffle noir, ivoire de phacochère, os blanc, os de girafe, corail rouge-tigre et mammouth naturel, pulpe, molaire ou croûte de mammouth.

 

Bois :
12 bois précieux sont proposés au fil de nos gammes table : amourette, buis, loupe de cade (genévrier), bouleau, ébène, olivier, pistachier, bois de rose, bois de serpent, thuya, bois de violette et wengé.
S’ajoutent le frêne olivier, le noyer, le chêne et la marqueterie pour nos gammes de couteaux fermants.
Nervurés, chaleureux ou odorants ils participent autant au plaisir de manipulation qu’à celui de la dégustation. 

Acrylique :
Matière à façonner comme le bois, l’acrylique donne de la profondeur au manche et un brillant incomparable. Elle est également facile d’entretien.
La Coutellerie GOYON-CHAZEAU propose plus de 20 nuances d’acrylique, uni, nacré ou avec inclusions.

 

Composite :
Dans une perspective plus respectueuse de l’environnement, la Coutellerie GOYON-CHAZEAU souhaite proposer de nouveaux matériaux caractérisés par leur fabrication écologique, leur résistance au temps et leur facilité d’entretien.

Ainsi elle propose des manches en :

  • Fibre de carbone : matière extrêmement légère et résistante, elle donne aux couteaux une esthétique et une résistance incomparable
  •  Paperstone : matériau essentiellement constitué de papier recyclé et de résines à base d’amidon et de noix de cajou. D’une composition très dure, compressé et teinté dans la masse, il présente une haute résistance aux UV et aux différences de températures. Il supporte ainsi un passage au lave-vaisselle.
    Sans solvant, il est écoresponsable et bénéficie du label environnemental FSC.
    Sa certification NFS (certificat 4G970) garantit son aptitude au contact alimentaire et en fait donc un matériau idéal pour la restauration et l’hôtellerie.
    Esthétique, élégant et au toucher chaleureux, il offre une belle alternative au bois.
Acrylique à façonner pour réaliser des manches

LES LAMES ET HAUTS DE COUVERTS

Les couteaux et couverts proposés par la Coutellerie GOYON-CHAZEAU sont réalisés dans des aciers qui respectent les normes françaises et européennes pour le contact alimentaire.

Travail de l'inox au sein de la Coutellerie Goyon-Chazeau

Afin de garantir à chacun de ses articles l’acier le plus adapté, la Coutellerie GOYON-CHAZEAU utilise :

  • L’acier inoxydable X46CR13 (1.4034), dit acier de coutellerie, pour toutes les lames de couteaux de table.
    Cet acier est très résistant à la corrosion et offre une excellente qualité de coupe et un poli brillant, dit miroir, très recherché.
  • L’acier inoxydable X2CrNi19-11 (1.4306), plus communément appelé acier 18-10, pour tous les hauts de couverts.
    C’est le meilleur acier pour les couverts car il contient suffisamment de chrome et de nickel pour donner à la fois toute garantie de résistance à la corrosion et faire briller les produits d’un éclat inégalable. Il est utilisé pour la fabrication de la belle orfèvrerie.
  • L’acier inoxydable X50CrMov15 (1.4116), également appelé Z50CD15 (dénomination AFNOR) pour les couteaux de cuisine.
    C’est un acier enrichi en chrome, molybdène et Vanadium qui lui permettent d’atteindre une dureté de 54-56HRC, idéale pour un tranchant durable tout en conservant la souplesse nécessaire à une utilisation en cuisine.
  • L’acier inoxydable Sandvik 12C27, pour les couteaux de poche.
    La composition de cet acier permet, après traitement thermique, d’obtenir un tranchant très fin (il est utilisé pour les lames de rasoir) et une bonne résistance à l’usure.
  • L’acier au carbone XC75, sur demande pour les couteaux de poche.
    La haute teneur en carbone de cet acier fait qu’il peut s’oxyder. Néanmoins, il offre une qualité de tenue de coupe inégalée et est facile à affûter.

Haut