3 générations d'histoire coutelière


Mariage de Gabriel GOYON et Solange CHAZEAU

10 octobre 1953… Si l’on doit donner une date de naissance au nom GOYON-CHAZEAU, ce serait la date du mariage de Solange CHAZEAU et Gabriel GOYON.
Tout juste marié, le jeune couple associe ses deux noms de famille pour proposer ses services d’ouvriers polisseurs à domicile aux nombreuses coutelleries établies dans la région thiernoise.
Gabriel et Solange, les « GOYON-CHAZEAU », se spécialisent ainsi peu à peu dans la coutellerie haut de gamme. Néanmoins, dans un souci de différenciation et d’expertise face à la multitude d’ateliers couteliers thiernois, ils complètent leur savoir-faire de polisseur par la maîtrise de la soudure de l’acier inoxydable.
Reconnus pour la qualité de leur travail, les coutelleries les plus importantes leur confient les commandes des grands comptes.

Ainsi, lame après lame, couteau après couteau leur activité se développe… et leur famille aussi avec la venue au monde (en 1956) de leur fils, Denis.
Ce dernier grandit entre lames et manches, passe parfois, puis de plus en plus souvent, derrière les machines pour aider ses parents et finit par être pris à son tour par la passion du couteau. Il rejoint officiellement l’atelier de coutellerie en novembre 1973.
A six mains et avec une activité toujours grandissante, l’atelier devient trop petit.
Le couple décide alors de construire une petite usine au bas de leur habitation et crée, le 30 décembre 1975 la SARL Ets GOYON-CHAZEAU.

Usine GOYON-CHAZEAU de nos jours

Dans cette période faste pour la coutellerie et l’orfèvrerie française, la petite entreprise est essentiellement sous-traitante pour les grands donneurs d’ordre de l’époque tels que Martial Soucille, les Etablissements Rimbert, Besset Laroche, Frionnet-François et Couzon.

Denis, qui a réussi à convaincre son épouse de le rejoindre dans l’entreprise en 1978, profite de ce contact avec les grandes marques de l’époque et leurs exigences pour parfaire sa formation.

Ses parents finissent par lui laisser la gérance de GOYON-CHAZEAU en octobre 1988.

Mais les temps changent et les produits d’import à bas coût, en provenance d’Asie, font leur apparition sur le marché français. L’univers des arts de la table est bouleversé et son commerce rencontre de nombreuses difficultés.

Denis et Christine comprennent très vite qu’il faut diversifier l’activité.
Ils vont alors réfléchir au développement de leurs propres produits qu’ils commercialiseront sous leur marque.

C’est ainsi qu’en 1992 ils créent le premier Laguiole tout inox de marque GOYON-CHAZEAU. Commercialisé par le biais d’un grossiste, le couteau rencontre rapidement un vif succès auprès des revendeurs.
Il n’en faut pas plus pour convaincre Denis qu’il faut continuer à développer sa marque.
En 1994, il lance une gamme entièrement forgée de couteaux de table Laguiole et en 1995 propose sa première version du couteau Le THIERS® dans une finition tout inox forgée.
Fort de ce petit catalogue, le couple commence à prospecter et participe au 1er salon professionnel Maison et Objet à Paris.

Denis Goyon Coutelier

Au début des années 2000, Denis revient à la création et imagine un nouveau couteau, le Styl’ver®, dont la forme, inspirée par la tenue en main, et le nom, seront reconnus par la profession.
Il étoffera encore davantage sa gamme en créant des couteaux de poche et de cuisine.
La marque renforce son équipe, étend son territoire sur la France et se développe également peu à peu à l’international.

 Logos Goyon Chazeau

L’équipe accueille la troisième génération de l’entreprise dans la décennie qui suit avec l’arrivée de Vincent Soucille, l’époux de Magali, fille de Denis et Christine, en 2011. Fort de 13 années d’expérience dans la vente, il prend en charge le développement commercial de la société.

Puis, pour suivre un objectif qu’elle s’était fixée alors qu’elle n’était qu’étudiante en école de commerce et après 12 ans d’expérience en tant que responsable marketing et communication, et de nombreux salons professionnels aux côtés de ses parents et son mari, Magali prend la relève de son père et devient présidente des Etablissements GOYON-CHAZEAU au début de l’année 2017.
Son objectif ? Faire de l’entreprise familiale une référence nationale et internationale incontournable du couteau de qualité made in France !

Famille GOYON-CHAZEAU en 2018

Haut